Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Les plumes du corbeau / The feathers of the crow V

Publié par Nipon Duong

Les plumes du corbeau ont un effet dévastateur. Chaque lettre est un appel au meurtre. Sous enveloppe, la lettre ne peut être lue par quiconque sauf par l'intéressé. Les mots sont invisibles à l'oeil nu. Victime du corbeau, le maître des lieux reste muet comme traumatisé par l'atroce assassinat du jardinier. Le dernier regard de celui-ci avant sa mort le hante à tout jamais. L'assassin passe à l'acte...

Qui sera la prochaine victime du corbeau ?

Intelligement, Eyroll rassemble les preuves et les indices trouvées sur le lieu du crime. Le visionnage des vidéos de surveillance a été une révélation. À l'heure où le jardinier est assassiné, aucun individu a été aperçu à l'entrée du parc privatif. Vraisemblablement, la séquence vidéo n'a pas été tronqué. Mais qui a bien pu s'introduire à l'intérieur du parc privatif?

Pour en avoir le coeur net, Eyroll doit se rendre sur le lieu du crime. Seul, il se dirige vers la villa Palmée. À l'intérieur du parc privatif, la terre est fraîchement retournée. Avec son dictaphone, Eyroll décrit ses faits et gestes. À L'aide d'un gant de protection, Eyroll touche le terreau fertile. L'odeur de l'oranger est de plus en plus forte.

Eyroll : Je peux sentir l'odeur de l'orange. La terre est retourné comme si quelqu'un cherchait quelque chose. Je vois inscrit sur le panneau de description les "oreilles d'éléphant". Il manque une plante.

À la vue de cette plante, la ressemblance est frappante. Les détails des feuilles rappellent la plante du voisin. Soudainement, Eyroll regarde attentivement les images. Il n'y a pas de doute, il s'agit bien de la même plante. Comme excité par sa découverte, Eyroll se précipite à l'extérieur du parc privatif. À quelques mètres d'où il se trouve, la maison du voisin.

Eyroll : Il y a sûrement un passage secret reliant le parc privatif et la maison du voisin!

L'enquête prend un nouveau tournant.

Les plumes du corbeau / The feathers of the crow V

The feathers of the crow have a devastating effect. Each letter is a call to murder. The letter cannot be read by anyone else except the concerned one. The words are invisible with the naked eyes. Victim of the crow, the owner's place is speechless like traumatized by the horror of the murder of the gardener. The eyes of the last one before his death are haunting him forever. The assassin is acting now...

Who will be the next victim of the crow ?

Smartly, Eyroll is gathering the proofs and the clues founded on the crime scene. The video sequences of the surveillance camera have been a revelation. At the time when the gardener has been killed, nobody were observed at the entrance of the private park. It seems that the video sequences haven't been truncated. But Who was inside the private park ?

To get to the bottom, Eyroll needs to go back to the crime scene. Alone, he 's going to the villa Palmée. Inside the private park, the land has been tilled. With his dictaphone, Eyroll is describing his gestures and his moves. With his protective glove, Eyroll is touching the fertile ground. The odor of the oranger is more and more strong.

Eyroll : I can smell the odor of the orange. The ground has been tilled. It seems that someone was looking for something. I can see on the description panel the "elephant's ears". It's missing a plant.

At the sight of this plant, the similarity is noticeable. The details of the leafs are exactly the same of the plant of the neighbor. Suddenly, Eyroll is looking attentively the images. There's no doubt, it's the same plant. As excited by his discovery, Eyroll is hurrying outside the private park. Many kilometers away, the house of the neigbhor.

Eyroll : What the hell ! There maybe a secret path between the private park and the house of the neighbor !

The investigation is taking a new twist.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog