Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Un registre / A register VI

Publié par Nipon Duong

Réunis sous les ailes non protectrices de l'ange or, les enquêteurs et le chef de brigade se concentrent sur l'enquête en cours. Les lettres ne sont pas visiblement la priorité du chef de brigade en prétextant qu'elle ne correspondraient plus à la réalité. Emprisonnées par cette "intelligence effrayante", ces lettres ne dévoilent rien, surtout pas au chef de brigade, mais juste à ceux qui auraient la patience de délivrer ces mots comme le fait l'enquêtrice Lapsus qui pense, avec grande conviction qu'un jour viendra où le corbeau lui adressera personnellement une lettre. Sous la statue en or, l'ange ne semble pouvoir les protèger de ce qui les attend.

Guidé par l'odeur de la poudre explosive au lieu de l'odeur de l'orange, le chef de brigade semble pris dans une course contre la montre lorsqu'il est informé simultanément par d'autres brigades de plusieurs attentats à la bombe. La poudre explosive mélangée à la terre retrouvée sur la statue en or est similaire à celle présente à proximité des trappes secrêtes. L'angoisse monte au fur et à mesure que la scène de crime reprend les mêmes dispositifs infernaux que les fois précédentes où les enquêteurs ont été mis en danger. En regardant les enquêteurs dans les yeux, le chef brise le silence en déliant les paroles.

Le chef : Les attentats à la bombe sont recensés à travers la ville. Sur les plans souterrains, les endroits où sont survenus des attentats sont inscrits comme des zones prioritaires. Le danger est bien présent. L'odeur de la poudre explosive est plus forte ...

Lapsus : Les inscriptions sur la statue en or sont, encore plus, mystérieuses qu'il s'agirait des mots empruntés d'une des lettres du corbeau. "Les notes résonnent avec clairvoyance dans ce paradis où seuls les oiseaux savent apprécier". Que ce soient de parfum, de mélodie ou, de mot, les notes sont, sans aucun doute, appréciées par le corbeau.

Un registre / A register VI

Reunited under the non protective wings of the golden angel, the investigators and the chief of the squad are focusing on the investigation in progress. The letters are not visibly the priority of the chief of the brigad on the pretext that it's not corresponding anymore to the reality. Entrapped by this "frightening intelligence", these letters are not revealing anything, especially not the chief of the brigad, but just to the ones who would have the patience to free these words as the investigator Lapsus does who thinks, with strong conviction that one day, the crow will personnally adress to her a letter. Under the golden statue, the angel doesn't seem to protect them of what awaits them.

Guided by the odor of the explosive powder instead of the odor of the orange, the chief of the squad seems to undertake a race against time when he is simultaneously informed by others brigads of several bombing attacks. The explosive powder mixed with the topsoil founded on the golden statue is similar to the ones present near by the secret trap doors. The anguish rises as one goes along the crime scene reveals takes again the same infernal devices than the precedent times when the investigators have been put in danger. By watching the investigators in the eyes, the chief is breaking the silence in loosing the words.

The chief : The bombing attacks happened through the town. On the underground's blueprints, the places where the attacks happened are inscribed as high priority areas. The danger is real. The odor of the explosive powder is stronger ...

Lapsus : The inscriptions on the golden statue are, even more, mysterious that it would be question of the words borrowed from one of the letters of the crow. "The notes echo with perpicacity in this paradise where only the birds knows how to appreciate." Whether perfume, melody or word, the notes are, without any doubt, appreciated by the crow.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog