Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Vivant / Alive I

Publié par Nipon Duong

Sur le pas de la porte, le témoin oculaire apparaît nerveux lorsqu'il tient dans ses mains écorchées le briquet similaire à celui avec lequel elle avait réduit un morceau de tissu du pantalon de Eyroll en cendres ce qui amène l'enquêtrice Lapsus à penser qu'il s'agit probablement d'un délit d'initié. Dans cette inquiétante atmosphère où se déroule l'intrigue, Lapsus semble apercevoir un semblant d'éclaircie lorsqu'elle remarque finalement l'objet du "délit". Alors que le regard insistant de Lapsus provoque chez le témoin visuel le retrait de l'objet dans sa poche, le témoin déroute intentionnellement les soupçons de Lapsus comme s'il souhaitait protèger un secret auquel elle doit s'accrocher pour avancer dans son enquête.

Le témoin oculaire : Pour quelle occasion venez-vous jusqu'à moi ?

Lapsus : Journaliste du grand quotidien national, je désirerais connaître la vérité sur les événements survenus quelque temps auparavant.

Le témoin oculaire : Regardez à l'horizon ! Les oiseaux ont migré vers d'autres destinations depuis les attentats !

Lapsus : Les oiseaux ont migré avant ou après cet événement ? Le voisinage a-t-il changé?

Le témoin oculaire : Oui, étrangement, de nouveaux occupants se sont installés à des moments douleureux survenus à l'intérieur la ville. À chaque crime commis, de nouveaux oiseaux sont apparus en inquiétant davantage les anciens voisins.

Lapsus : Réellement, quelle maison est nouvellement occupée ? Vous êtes l'un d'eux ?

Brusquement, le témoin oculaire ne répond étrangement plus aux questions en suscitant une réaction de méfiance de la part de Lapsus. Sur la piste de cet élément crucial, Lapsus, qui décele quelque chose d'inhabituelle dans le comportement du témoin oculaire, frappe un grand coup en assomant le témoin oculaire avec son arme de fonction. Dans la poche du témoin oculaire, L'enquêtrice Lapsus trouve les cendres de quelque chose, les cendres de papiers, les cendres des lettres...

Vivant / Alive I

On the doorstep, the eye witness appears nervous when he is holding in his hands the lighter similar to the one whom she has reduce a piece of fabric of the pant of Eyroll to ashes which leads the investigator Lapsus to think that it's probably related to a case of insider trading. In this worrying atmosphere where the intrigue, Lapsus seems to catch a glimpse of clues when she is finally remarking the object of the "offence". While the insistent look of Lapsus provokes into the eye witness the withdrawal of the object in his pocket, the eye witness is intentionally throwing Lapsus off the scent as if he wished to protect a secret to which she must cling onto in order to go further in her investigation.

The eye witness : For which occasion are you coming to me ?

Lapsus : Journalist of the national grand newspaper, I want to know the truth about the events happened a while ago.

The eye witness : Look at the horizon ! The birds have migrated towards other destinations since the bombing attacks !

Lapsus : The birds have migrated before or after this event ? Has the neighborhood changed ?

The eye witness : Yes, oddly, some new occupants have moved in at painful moments happened inside the town. At each commited crime, some new birds have appeared in worrying even more the old neighbors.

Lapsus : really, which house has been newly occupied ? Are you one of them ?

Abruptly, the eye witness is oddly not answering anymore to the questions in arousing a reaction of mistrust from Lapsus. On the track of this crucial element, Lapsus, who is dectecting something strange in the behavior of the eye witness, hits with a blow in stunning the eye witness with a function weapon. In the pocket of the eye witness, the investigator Lapsus is finding the cenders of something, the cenders of papers, the cenders of letters...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog